Le concours au titre de « Un des Meilleurs Apprentis de France » (MAF), vecteur d’emploi

Chaque an plus de 5000 jeunes en formation professionnelle de niveau V et IV, participent au concours « Un des Meilleurs Apprentis de France » organisé par la Société nationale des Meilleurs Ouvriers de France dans près de 100 spécialités. Les candidats provenant d’établissements publics ou privés, sous statut scolaire ou sous contrat d’apprentissage doivent franchir les étapes départementales et régionales pour se qualifier aux évaluations nationales. Ce sont près de 500 œuvres qui convergent ainsi tous les ans vers une région de France où elles sont évaluées, primées et exposées au grand public.

Les lauréats nationaux reçoivent leurs médailles et diplômes de « Un des Meilleurs Apprentis de France » en présence de hautes personnalités : ministres, élus de la République, dirigeants d’entreprises, Meilleurs Ouvriers de France, bénévoles, parents, maîtres d’apprentissage. Cette belle cérémonie est une juste récompense à l’implication de ces jeunes talents, de leurs maîtres d’apprentissage et formateurs.

Une étude (*) menée en 2012 par le TEPP (Travail Emploi et Politiques Publiques) en 2012 montre les effets réels qu'ont les titres de Un des Meilleurs Apprentis de tel ou tel département ou région, mieux de « Un des Meilleurs Apprentis de France » sur l'employabilité des jeunes lauréats.

« Cette étude examine si la mention d'une récompense au concours d'excellence « Un des Meilleurs Apprentis de France » (MAF) dans le curriculum vitae d'un jeune diplômé d'un CAP a un effet sur ses chances d'obtenir un entretien d'embauche. Les évaluations sont réalisées sur des données expérimentales construites à l'aide de deux campagnes de testing conduites entre avril et septembre 2011 dans la région Île-de-France.

Nous trouvons trois résultats principaux. Tout d'abord, les employeurs valorisent une récompense au concours « Un des Meilleurs Apprentis de France », même lorsque celle-ci n'est pas la distinction la plus élevée qui peut être attribuée dans ce concours. En particulier, un candidat qui fait mention d'une médaille d'or au niveau régional du concours MAF a plus de chances d'obtenir un entretien d'embauche qu'un candidat titulaire d'un diplôme supplémentaire de niveau supérieur. La mention d'une distinction au concours MAF révèle donc à l'employeur un surcroît de qualités professionnelles.

L'ampleur de la « prime » en termes d'accès à l'emploi dont bénéficie un candidat récompensé au concours dépend toutefois fortement de sa profession. Elle est plus forte pour un plombier que pour un serveur. Ensuite, le supplément de chances d'accéder à l'emploi induit par une récompense au concours MAF bénéficie également aux candidats issus de l'immigration… »

(*) Être Meilleur Apprenti de France : Pascale Petit, Florent Fremigacci, Loïc Du Parquet, Guillaume Pierne. Être Meilleur Apprenti de France : Quels effets sur l'accès à l'emploi ? : Les enseignements de deux expériences contrôlées sur des jeunes d'Ile-de-France. 2012. (https://hal-univ-evry.archives-ouvertes.fr/halshs-00744093)

Lien vers le site national de la
Société des Meilleurs Ouvriers de France :

Découvrez-nous maintenant en video :